SFR Presse
Libération
1 octobre 2019

«Gemini Man» : Will Smith plutôt deux fois qu’une

Mettant en scène un tueur d’élite en fin de carrière traqué par une version rajeunie de lui-même, le dernier film d’Ang Lee diffracte son acteur star en deux visages, trois dimensions et de multiples prospectives visuelles à la pointe de la technologie.

5 min

Un jour dans la vie de Billy Lynn (2016) peut continuer de prétendre au titre de meilleur film hollywoodien de la décennie qui s’achève. Gemini Man, qui lui succède dans la filmographie d’Ang Lee, ne fait que creuser la veine ouverte par ce précédent qui en était un : précédent technique avant tout, alliant à ses trois dimensions le maximum de définition disponible, tourné et (si possible) projeté

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :