SFR Presse
Libération
11 septembre 2018

Le cas Viktor Orbán entre les mains des eurodéputés

Le Parlement européen doit se prononcer ce mercredi sur le Premier ministre hongrois, accusé de porter atteinte aux valeurs fondamentales de l’UE. Mardi, à Strasbourg, l’intéressé s’est défendu dans l’hémicycle.

3 min

1 like

Viktor Orbán va-t-il être lâché par ses amis du Parti populaire européen (PPE, conservateur) qui le protègent avec constance, alors même qu’il met en place une démocratie illibérale à la fois xénophobe, antisémite et europhobe ? C’est tout l’enjeu du vote qui aura lieu ce mercredi au Parlement européen, réuni en session plénière à Strasbourg. Car sans le soutien de la droite, la résolution demanda

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :