SFR Presse
Le Figaro
9 octobre 2019

Des investisseurs en quête de licornes

Elsa Bembaron

2 min

Le constat est unanime : il y a suffisamment d’argent disponible en France pour financer les start-up, du moins pendant leurs premières années d’existence. C’est après que les choses se compliquent, quand elles grandissent et que les premiers investisseurs veulent sortir. Le rachat par un grand groupe et l’introduction en Bourse ont longtemps constitué les deux voies royales. Mais il faut aussi c

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :