SFR Presse
La Provence
10 mars 2020

Au Rassemblement national, une liste "pour que les Pennes ne deviennent pas un Saint-Antoine bis"

N.T.

2 min

N.T.
N.T.

Deuxième campagne municipale pour Maximilien Fusone qui, déjà en 2014, s’était présenté au vote des Pennois. À 39 ans, le candidat tient à souligner qu’il n’a jamais appartenu qu’à un seul parti : le Front national, devenu Rassemblement national. Son engagement a pris racine en -mai 2002, pendant les élections présidentielles qui voyaient arriver au second tour, face à Jacques Chirac, Jean-Marie L

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :