SFR Presse

« On est comme des horlogers »

Alain Charnot répare des instruments chirurgicaux.

D.R.

1 min

D.R.
D.R.

Il aurait pu finir ciselier. Ou bien coutelier ou affûteur. Mais Alain Charnot a décidé de ne pas marcher sur les traces familiales. Les yeux rivés sur son microscope, il se concentre sur un instrument de chirurgie : « C’est une pince à biopsie : ça va dans les veines et ça sert à retirer les caillots. Il faut que la pince située à l’extrémité coupe et accroche bien. Celle-là nous a été envoyée pa

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :