SFR Presse
Sud Ouest
4 octobre 2018

Qui dit Eiffage ne dit pas Eiffel

DOMINIQUE RICHARD,d.richard@sudouest.fr

4 min

DOMINIQUE RICHARD,d.richard@sudouest.fr
DOMINIQUE RICHARD,d.richard@sudouest.fr

Le tribunal de Bordeaux donne une nouvelle fois raison au descendant girondin du constructeur de la Tour Eiffel et interdit au groupe de travaux publics d’utiliser ce nom Le jugement rendu, cet été, par le tribunal de grande instance de Bordeaux, n’était pas de nature à faire dévisser le cours d’Eiffage à la Bourse. Mais il devrait convaincre les dirigeants de ce fleuron européen du bâtiment et de

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :