SFR Presse
Le Figaro
30 juin 2020

Les injections de liquidités des banques centrales ne sont pas illimitées

Florentin Collomp

2 min

Gare à l’addiction à l’« argent ­magique ». Les liquidités qui coulent à flots depuis le début de la crise du Covid, massivement injectées par les grands argentiers de la ­planète, ne peuvent pas être illimitées. C’est, en substance, le message envoyé par la Banque des règlements internationaux (BRI), institution basée depuis 1930 à Bâle, en Suisse, surnommée la « banque des banques centrales »,

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :