SFR Presse
Le Télégramme
27 mai 2019

Gardien de prison. Le casse-tête de l’administration pénitentiaire

3 min

Comment rendre l’administration pénitentiaire attractive ? Entre les départs à la retraite et les nouvelles prisons, les besoins de recrutement sont très importants mais le métier de surveillant n’attire pas, au point qu’au dernier concours, seulement 20 % des inscrits ont fait le déplacement. « Combien d’entre vous veulent devenir surveillant ? », interroge un agent de la pénitentiaire face à 180

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :