SFR Presse
Le Figaro
15 février 2019

Une baisse de la mortalité associée aux nouveaux traitements

Soline Roy

2 min

Guérir de l’hépatite C, cela ne signifie pas forcément retrouver la santé. Car le virus a beau avoir été éliminé, les dégâts qu’il a pu causer au foie sont toujours là. Les nouveaux traitements (antiviraux à action directe, ou AAD) ont bien confirmé leur capacité à éliminer le virus, et il est logique de penser que ceci s’accompagne d’un arrêt de l’agression hépatique et d’une régénération du

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :