SFR Presse
Le Figaro
2 décembre 2019

Ce lanceur d’alerte qui inquiète le pouvoir serbe

Aleksandar Obradovic, qui a dénoncé les ventes d’armes de proches du président Vucic, est poursuivi par les autorités.

Cubrilo, Milica

3 min

Cubrilo, Milica
Cubrilo, Milica

BALKANS « C’est un cri de conscience. J’ai voulu dénoncer le système de pom­page d’argent mis en place dans mon usine au profit de familles proches du sommet de l’État », explique, stoïque et affable, Aleksandar Obradovic, employé à l’usine d’armements Krusik, assis droit dans le petit appartement d’un banal immeuble sur cour. Le lanceur d’alerte a éclaboussé les protégés du président Vucic et de

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :