SFR Presse
Libération
17 juillet 2019

Vincent Lambert : l’épitaphe ratée de Michel Houellebecq

Non, contrairement à ce qu’a écrit l’écrivain dans une tribune, Vincent Lambert n’a pas été «tué».

3 min

Tribune. Vincent Lambert n’était pas mort depuis deux heures que sur le site du Monde paraissait une tribune signée Michel Houellebecq - quelle aubaine !-, intitulée «Vincent Lambert mort pour l’exemple». Elle était titrée en première page (en vis-à-vis d’une autre annoncée, de Jean Leonetti) : «Fallait-il tuer Vincent Lambert ?» Et un direct dans l’estomac, un. Prends ça, lecteur ! Citation, les

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :