SFR Presse
Libération
21 juin 2019

Morten Morland, serein comme un caricaturiste à Londres

Le dessinateur norvégien profite depuis vingt ans de la tolérance britannique pour croquer les politiques.

3 min

Ils sont partout, colorés, déformés et amplifiés. Ils sont Theresa May, Nigel Farage et, bien entendu, le blond Boris Johnson, leurs traits ébauchés dans un carnet de croquis, puis étalés sur une planche à dessin, sortis du bout des doigts et de l’imagination de Morten Morland. Le Norvégien de 40 ans croque depuis plus de vingt ans le monde politique britannique et, depuis trois ans et le référend

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :