SFR Presse
Sud Ouest
31 août 2019

« Nous ne savions rien de lui »

Victor Fuseau

1 min

La condamnation en 2005, en Bretagne, de Joël Le Scouarnec, pour détention d’images pédopornographiques, avait été signalée à l’Ordre des médecins de Charente-Maritime, au moment de son arrivée à Jonzac, en 2008. Pascal Revolat, président du Conseil de l’Ordre de Charente-Maritime, l’a finalement confirmé au micro de France Info. La direction de l’hôpital, où le praticien a travaillé de 2008 à 201

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :