SFR Presse
Le Figaro
11 novembre 2019

« J’accuse » : le parfum d’une leçon à l’ancienne

Eric Neuhoff

2 min

Polanski joue aux soldats de plomb. L’affaire date de 1894. Le film aurait pu être tourné à la même époque, tant il est classique, sérieux, prévisible. Ce ne sont pas forcément des défauts. Le réalisateur a tout mis, comme un enfant qui remplit sa chambre de jouets. Son astuce consiste à centrer son propos non sur le capitaine accusé à tort, mais sur son défenseur le plus ardent, le colonel Picqu

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :