SFR Presse
Le Figaro
25 novembre 2019

Résister à un vol très long-courrier

Dix-neuf heures, c’est la durée du Londres-Sydney auquel une chercheuse a été conviée pour étudier ses effets sur la santé.

Plesse, Grégory

3 min

Plesse, Grégory
Plesse, Grégory

SANTÉ Professeur associée à l’université de Sydney, Corinne Caillaud étudie les effets des vols long-courriers sur le corps humain. LE FIGARO. - Vous étiez il y a dix jours à bord du vol direct Londres-Sydney, opéré par Qantas. Dix-neuf heures et dix-neuf minutes de trajet, ce n’est pas trop dur ? Corinne CAILLAUD. - Ça a été une expérience extraordinaire, et là, c’est la simple passagère qui s

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :