SFR Presse
La Dépêche du Midi
21 janvier 2019

L’effet des orages a été aggravé

4 min

l’essentiel t Rendons à Zeus… Pour Jean-Marc Antoine, directeur du département de géographie de l’université Toulouse-Jean-Jaurès, le premier responsable des inondations du 16 juillet dans le Lauragais et le Comminges c’est la pluie. Mais une pluie d’orage singulière par sa violence et son amplitude spatiale. « Chaque été nous sommes habitués aux orages violents qui provoquent des crues de petits

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :