SFR Presse
La Voix du Nord
25 septembre 2019

LA VALSE DES COCUS

1 min

On a déjà joué du Feydeau à la Comédie-Française mais ce Dindon-là s’adresse davantage au public des pièces de boulevard du dimanche après-midi. Jalil Lespert a transposé son intrigue dans les années 60, ce qui nous vaut des décors rétros multicolores et des costumes trois-pièces magnifiquement taillés. Pour le reste, il est toujours bien question de fidélité, de constats d’adultère, de trahisons

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :