SFR Presse
Le Figaro
6 décembre 2019

Safran ne croit pas à l’avion tout électrique

Le motoriste estime qu’il faut agir sur d’autres leviers pour décarboner le transport aérien.

Véronique Guillermard

3 min

AÉRONAUTIQUE L’avion tout électrique ? Un objectif inaccessible en l’état actuel de la science. « Pour faire décoller un Airbus A 320 de 80 tonnes, l’effet de masse est tel qu’il faudrait embarquer 180 tonnes de batteries dégageant une puissance de 1 000 kilowatts/heure. Or, au-delà de 600 kW/h, on ne sait pas faire », explique Stéphane Cueille, directeur de la recherche et technologie de Safran.

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :