SFR Presse
La Croix
9 octobre 2019

Le sang, la mémoire et le sacré

Francine de Martinoir

2 min

Ce très beau texte de deuil d’Olivier Frébourg est un adieu à la femme aimée, à un monde en passe de disparaître, ode nostalgique au bonheur en famille. Où vont les fils ? d’Olivier Frébourg Mercure de France, 156 p., 15,50 € Un homme a perdu la femme qu’il aime. Elle n’est pas morte, elle est partie. Dans son deuil, le monde est vide ou plutôt trop plein de vide. Ce narrateur a trois fils, le plu

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :