SFR Presse
Lire
26 septembre 2018

Une « femme de réconfort »

1 min

Il y a en Corée du Sud un musée de l’esclavage sexuel par l’armée japonaise (Museum of Sexual Slavery by Japonese Military). Un nom qui résume assez bien le ton de l’album. Ce superbe roman graphique à l’encre de Chine – cela s’impose – nous raconte l’histoire vraie et pourtant inouïe d’Oksun Lee, ancienne esclave sexuelle, rapatriée seulement cinquante-cinq ans après son rapt par les autorités ja

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :