SFR Presse
Corse Matin
6 novembre 2018

"L'État a agi plus habilement et moins brutalement qu'on ne le croit"

2 min

Comment l'État a-t-il combattu le phénomène ? De manière extrêmement habile et beaucoup moins brutale qu'on ne le croit. L'État envoie évidemment les gendarmes traquer les déserteurs mais il utilise aussi, beaucoup, le levier financier. 40 000 francs de primes sont ainsi distribués par les autorités locales. Elles servent non seulement à fouetter le zèle des gendarmes mais, aussi, à récompenser le

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :