SFR Presse
Libération
8 juillet 2018

A Montpellier-I, l’histoire du droit avec la droite dure

Plus de trois mois après l’évacuation des grévistes occupant un amphi par un commando, les tensions persistent dans cette université historiquement très conservatrice. L’ex-doyen de la faculté et un responsable de master 2 ont été mis en examen.

5 min

5 likes

Personne n’a oublié cette scène, saisie par les téléphones portables de plusieurs témoins. On y voit une dizaine de personnes, la plupart cagoulées, certaines armées de planches et l’une d’un Taser, débarquant dans un amphi et frappant les étudiants qui s’y trouvaient. Cris, coups, sang, panique… C’était à la faculté de droit et de science politique de Montpellier, le 22 mars vers minuit. Les mani

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :