SFR Presse
Le Parisien
11 juin 2019

Une caravane

1 min

Pourvu qu’une caravane y soit installée « à perpétuelle demeure », le propriétaire peut faire valoir que le terrain est sa résidence principale et être exonéré de taxes sur les plus-values en cas de revente. C’est ce qui ressort d’un arrêt récent de la Cour de cassation. Le Code général des impôts exonère du paiement de la taxe sur les plus-values « les immeubles ou parties d’immeubles » qui const

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :