SFR Presse
Le Parisien
17 octobre 2018

Pékin reconnaît l’existence de camps pour musulmans

Ils sont dans la province du Xinjiang.

1 min

Changement total de discours hier. Les autorités chinoises ont reconnu l’existence de camps d’internement pour musulmans dans la province du Xinjiang, dans le nord-ouest du pays, après l’avoir longtemps nié. D’après Pékin, le but est d’éduquer ces internés, essentiellement membres de la communauté des Ouïgours, et de leur assurer une « formation professionnelle », sous prétexte de lutte antiterror

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :