SFR Presse
Sud Ouest
29 juillet 2019

Quelles sanctions contre les abandons ?

1 min

L’abandon d’un animal domestique, apprivoisé ou tenu en captivité, est puni d’une peine allant jusqu’à deux ans de prison et 30 000 euros d’amende. Le tribunal peut prononcer également l’interdiction, définitive ou non, de détenir un animal, et l’interdiction, pour cinq ans, d’exercer une activité professionnelle en rapport avec les animaux. ARCHIVES THIERRY DAVID

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :