SFR Presse
Corse Matin
12 septembre 2019

LA PMA POST-MORTEM REJETÉE

1 min

Les députés ont rejeté de justesse des amendements visant à autoriser la PMA post-mortem, un sujet qui a divisé la plupart des groupes politiques. Que faire des gamètes ou embryons in vitro issus du conjoint en cas de décès? Le gouvernement est opposé à la poursuite du projet parental, la ministre de la Santé Agnès Buzyn soulignant les "risques pour la construction de l’enfant". Mme Buzyn n’était

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :