SFR Presse
Sciences et Avenir
25 septembre 2019

Jupiter aurait avalé une planète géante

1 min

PLANÉTOLOGIE Il y a 4,5 milliards d'années, un embryon de planète dix fois plus massive que la Terre aurait percuté frontalement la jeune Jupiter. Leurs deux noyaux se seraient alors fragmentés et dilués au sein de l'enveloppe gazeuse. Ce nouveau scénario permettrait d'expliquer les mesures de la sonde américaine Juno qui, en 2016, révélaient que la planète n'avait pas de noyau clairement délimité

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :