SFR Presse
Le Figaro
13 juin 2019

« La radicalisation  concerne aussi des territoires moins denses et  moins urbains »

INTERVIEW Réclamés par des élus locaux, les échanges d’informations sur la radicalisation entre l’État et les maires ont franchi une nouvelle étape depuis 2018. Maire UDI de Faches-Thumesnil, président de l’Association des maires du Nord et vice-président du Conseil régional des Hauts de France, Nicolas Lebas a signé avec la préfecture du Nord une convention sur ce thème.

Jean Chichizola

3 min

LE 22 MAI 2018, Emmanuel Macron annonçait que, suivant une « charte transparente », les préfets échangeraient « systématiquement » avec les maires sur les personnes inscrites au Fichier de traitement des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste. Le 13 novembre, une circulaire du ministère de l’Intérieur a mis en place « un dialogue renforcé dans le domaine de la

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :