SFR Presse
Le Télégramme
6 mars 2019

Carlos Ghosn. Sa libération acceptée

3 min

Le tribunal de Tokyo a annoncé, mardi, qu’il acceptait la remise en liberté sous caution de Carlos Ghosn sous de strictes conditions, après une centaine de jours en prison pour malversations financières présumées. L’appel interjeté par le procureur a été rejeté dans la soirée, selon les médias japonais. L’ancien P-DG des constructeurs automobiles Nissan et Renault devrait pouvoir sortir de prison

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :