SFR Presse
Elle
3 mai 2019

AVEC UN HUIS CLOS TERRIFIANT

1 min

« Et si on organisait une nuit de l’horreur ? » Dès l’idée émise, huit lycéens, les plus fantasques de la section arts appliqués, se mettent d’accord sur le lieu : une bergerie rénovée en bunker high-tech. Ça commence plutôt bien, chacun ayant ourdi une scène à couper le souffle pour se hisser en maître du jump scare. Et ils rigolent pas mal. Mais lorsqu’une disparaît, puis un deuxième, l’effroi s

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :

Sur le même thème