SFR Presse
Le Figaro
9 octobre 2019

Trump et les Kurdes de Syrie, ou la trahison d’alliés en guerre

3 min

1 like

Le manquement à la foi donnée à ses frères d’armes exposés au péril suprême est, de toutes les formes du déshonneur, celle qui inspire la plus grande honte. L’annonce par Donald Trump de l’abandon des Forces démocratiques syriennes, composées en majorité de Kurdes vainqueurs d’héroïques batailles contre l’État islamique, éveille en Occident un sentiment bienvenu de culpabilité. Certes, critiqué à

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :