SFR Presse
Le Figaro
5 septembre 2018

Nicolas Philibert, l’art de l’empathie

SUCCÈS  Son nouveau film, « De chaque instant », consacré aux infirmières, vient de sortir. Et on peut voir à partir de cette semaine une rétrospective de ses documentaires. Portrait d’un cinéaste qui prend le temps d’aller à la rencontre du réel.

Marie-Noëlle Tranchant

4 min

Marie-Noëlle Tranchant
Marie-Noëlle Tranchant

Quand je tourne un film, je ne sais pas où il va m’emmener », dit Nicolas Philibert, qui fait sa rentrée avec un nouveau documentaire sur les infirmières, De chaque instant, et avec une rétrospective de son œuvre. Y figure toujours en bonne place Être et avoir, son titre le plus célèbre, qui a touché un immense public depuis sa sortie en 2002 : une année dans une école primaire à classe unique d’u

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :