SFR Presse
L'Indépendant
30 juin 2020

Au lendemain de la défaite de Damienne Beffara, les Millassois partagés entre colère, dépit et indifférence

Valérie Pons

2 min

Valérie Pons
Valérie Pons

Dans un village quasiment vidé de ses 4300 habitants en ce lendemain d’élection municipale, une poignée seulement a accepté de s’exprimer sur la fin de 48 années d’une dynastie politique de gauche née en 1972. En ce lundi 29 juin après-midi, une ville morte cueille l’arrivant. L’artère principale est déserte. Rideaux de fer baissés. Vitrines aveugles. Pas un chat dans les rues. Même le café de la

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :