SFR Presse
La Croix
1 mai 2019

A Paris, un 1<sup>er</sup>-Mai plus jaune que rouge

Laurent de Boissieu, Benjamin Bousquet, Pascal Charrier, Audrey Dufour et Romane Ganneval

5 min

Laurent de Boissieu, Benjamin Bousquet, Pascal Charrier, Audrey Dufour  et Romane Ganneval
Laurent de Boissieu, Benjamin Bousquet, Pascal Charrier, Audrey Dufour et Romane Ganneval

Le cortège principal du 1er-Mai, qui comptait une majorité de gilets jaunes, a connu des débordements au départ. Cela a empêché les syndicats contestataires de faire entendre leurs revendications. Pour ne pas être prises dans les violences, les organisations plus « réformistes » avaient prévu un rassemblement le matin dans le calme. De nos envoyés spéciaux Il n’était pas 10 heures, ce mercredi 1

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :