SFR Presse
La Provence
8 août 2019

Le legs Constant exhumé

1 min

Eugène Constant avait rédigé un testament en 1982, léguant à la Ville une propriété d’un hectare avec une bâtisse à condition qu’elle l’affecte au service des espaces verts et en fasse un jardin public avec jeux pour enfants. Une promesse qui n’a été tenue qu’en partie, le site restant fermé au public. Elle est située en plein centre, dans un secteur appelé à accueillir un projet de construction d

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :