SFR Presse
Le Figaro
16 octobre 2018

Le leader de gauche crie à l’« agression politique »

Sophie de Ravinel

2 min

LA TÊTE des très mauvais jours. Dans son appartement parisien, mardi matin, Jean-Luc Mélenchon brandit son téléphone et se filme en pleine perquisition. Autour de lui, une dizaine de policiers en civil font leur travail, surpris sans doute d’une médiatisation aussi immédiate de leur opération. Dans la vidéo diffusée sur sa page Facebook - qui compte 1 million d’abonnés -, le député des Bouches-du-

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :