SFR Presse
La Dépêche du Midi
30 septembre 2018

Aquarius

2 min

1 like

Le mal de mer, de mal en pis. C’est quand le bateau coupe le moteur en pleine mer, quand il se laisse rouler par le roulis dans une odeur mêlée d’iode et de mazout, que vient alors ce mal étrange, ce soulèvement de l’estomac dont on sait qu’il va durer, que rien ne peut l’apaiser, parce qu’on est au cœur de la houle et que la houle ne s’apaise pas. Mais il est des bateaux obstinés dont le moteur n

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :