SFR Presse
Le Figaro
3 juillet 2018

Une manipulation scientifico-médiatique soigneusement préparée

Cyrille Vanlerberghe

2 min

LE 19 SEPTEMBRE 2012, le biologiste français Gilles-Éric Séralini, de l’université de Caen, publie avec ses collègues dans la revue Food and Chemical Toxicology une étude très controversée sur des rats nourris avec des OGM qui auraient pour cette raison développé d’énormes tumeurs. Le même jour, Le Nouvel Observateur titre en une : « Oui, les OGM sont des poisons ! » L’information est alors repri

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :