SFR Presse
L'Union
9 octobre 2018

“FAUT-IL ATTENDRE UN BLESSÉ GRAVE ?...”

1 min

Dans leur courrier adressé aux autorités politiques et judiciaires, les parents d’élèves de l’école d’équitation regrettent que si « le vice-président de la société de tir reconnaît que le calibre à bien été tiré à cette heure sur un de ses pas de tir, (il) persiste à nier que le projectile vienne du stand de tir, se retranchant derrière la conformité de ses installations ». Épinglant aussi la pas

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :