SFR Presse
Le Figaro
4 mars 2019

Brexit : Theresa May tente d’acheter des voix au Labour

Downing Street dévoile un fonds de 1,6 milliard de livres destiné aux bastions industriels travaillistes qui ont voté pour quitter l’UE.

Florentin Collomp

2 min

ROYAUME-UNI Theresa May fait les yeux doux à l’opposition travailliste. Huit jours avant sa seconde tentative pour faire ratifier son accord sur le Brexit au Parlement, la première ministre annonce la création d’un fonds de 1,6 milliard de livres (1,8 milliard d’euros) en faveur des bastions industriels sinistrés du Labour, au nord du pays, qui ont voté pour quitter l’Union européenne. « Trop lon

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :