SFR Presse
L'Express
25 septembre 2018

Les bad boys du Renaudot

M. P.

2 min

M. P.
M. P.

Il a dû avoir l’oeil qui frise, Patrick Besson, le 4 septembre, lorsqu’il a proposé de coucher sur la première liste du Renaudot le roman de son ami Marco Koskas, après en avoir fait l’apologie dans sa chronique du Point du 16 août. Et se frotter les mains lorsque ses compères jurés lui ont emboîté le pas. « Il a glané quatre ou cinq voix, témoigne l’un d’entre eux. On lui a fait confiance, tant i

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :