SFR Presse

Le fiasco General Electric

Alors que l’entreprise américaine devait créer un millier d’emplois en France, elle a annoncé hier qu’elle allait en supprimer plus de mille. Principal site touché : Belfort.

Vincent Vérier

2 min

Vincent Vérier
Vincent Vérier

« Belfort a un avenir industriel. » C’était pile il y a quatre ans, le 28 mai 2015. Emmanuel Macron, alors ministre de l’Economie, en visite sur les sites industriels énergie et transport d’Alstom, installés sur la commune franc-comtoise, tente de rassurer des milliers de salariés. Et pour cause, à l’époque, la vente de la branche énergie d’Alstom, et de ses 7 000 salariés, au rival américain Gene

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :