SFR Presse
Nice Matin
11 août 2018

Deux gypaètes de plus !

1 min

Si le gypaète barbu fait l’objet d’un programme de réintroduction, c’est qu’il avait disparu, par pur délit de sale gueule. « Il a été tué par l’homme alors qu’il n’avait pas d’impact sur son activité, contrairement à un renard qui va manger des poules », pointe Nathalie Siefert. Comme tous les vautours, la bête avait mauvaise presse. D’autant que sur la chaîne des charognards, il arrive à la fin,

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :