SFR Presse
Libération
14 juin 2019

Les Etats-Unis relancent leur «pression maximum»

3 min

Pour sa première prise de parole publique après l’attaque des pétroliers à proximité du détroit d’Ormuz, Donald Trump s’est montré ferme, voire menaçant. «Ils ne vont pas fermer [le détroit d’Ormuz]. Il ne va pas être fermé. Et en tout cas, il ne sera pas fermé pendant longtemps. Et ils le savent», a martelé, vendredi, le président américain dans une interview sur Fox News en parlant des Iraniens.

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :