SFR Presse
Libération
30 décembre 2019

Kremlin-Bicêtre : «Le problème, ce n’est pas les urgences, c’est l’hôpital»

Faute de personnel et de lits disponibles pour soigner les patients, souvent nombreux pendant les fêtes, médecins et chefs de service tentent d’alerter leur direction. Qui ne propose pas assez de renforts.

3 min

Il sera de garde le 31 décembre, comme il l’a été à Noël. «Je n’ai pas le choix, dit-il, un rien désabusé. Autrement, il n’y aurait pas de médecins.» Chef de service des urgences au CHU du Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne), près de Paris, Maurice Raphaël n’est pas un novice. Il occupe ce poste depuis dix ans, et auparavant il travaillait à l’hôpital de Montfermeil (Seine-Saint-Denis). Les urgences, c

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :