SFR Presse
L'Union
2 janvier 2019

Le tagueur n’était pas un street artiste

1 min

Il était près de 3 h 30, dans la nuit de dimanche à lundi, quand un homme de 26 ans a été interpellé. En possession de cinq bombes de peinture et d’un marqueur, mais aussi de résine de cannabis, il venait de souiller, rue Cérès, un véhicule, la devanture d’un bureau de tabac et le mur d’un immeuble où officient un chiropracteur et un psychanalyste. Surpris par la police municipale qui a aussitôt a

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :