SFR Presse
Nice Matin
11 août 2018

Marineland : les ours polaires pris entre deux feux

LOUIS BELIN

3 min

LOUIS BELIN
LOUIS BELIN

Face à la pétition en faveur du transfert des deux ours polaires du parc, Pascal Picot, son directeur général, se défend. Avec à l’appui un constat d’huissier, que Nice-Matin a pu consulter Il n’entend pas céder. Pascal Picot, à la tête du Marineland d’Antibes depuis près d’un an, balaie les accusations de mauvais traitements des ours polaires du parc d’un revers de la main. A l’origine de la polé

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :