SFR Presse
Libération
2 novembre 2018

Epitaphe pour un militant

2 min

Au printemps 1988, dans l’agitation d’une fin de campagne pour l’élection présidentielle, survint un coup d’éclat de militants kanaks à Ouvéa, en Nouvelle-Calédonie, qui déboucha sur une prise d’otages. En métropole, distance géographique et décalage horaire obligent, les habitants suivirent cela de loin : d’autres otages, au Liban cette fois, étaient libérés après une terrifiante captivité. L’arm

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :