SFR Presse
L'Équipe
22 juillet 2018

lʼavis de

1 min

La structure actuelle de gouvernance sino-basque du FCSM ne semble pas viable. Parce qu’elle comporte trop de zones d’ombre et qu’elle suscite une grogne tenace auprès des supporters. Mais aussi auprès des partenaires du club, qui doutent de la volonté de Baskonia-Alavés de s’investir à long terme. Dans un tel climat de défiance, l’objectif affiché de la montée semble utopique, même si les matches

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :

Sur le même thème

L'Équipe
14 décembre 2018

Sochaux perd une tête

3 min

L'Équipe
22 juillet 2018

L’épreuve de force basque

3 min

3 likes

L'Équipe
28 septembre 2018

Plein les Basques

3 min