SFR Presse
L'Indépendant
26 avril 2019

Aadel Essaadani, une figure de Perpignan qui dérange le Maroc

Propos recueillis par Sophie Babey

3 min

Propos recueillis par Sophie Babey
Propos recueillis par Sophie Babey

Aadel Essaadani, la justice vous contraint à dissoudre Racines, votre association culturelle. Vous reste-t-il une chance de la sauver ? Non. Le premier jugement, tombé le 26 décembre était suspensif, mais l’appel prononcé le 16 avril est exécutoire. Nous allons nous pourvoir en cassation, mais ce sera symbolique. Ce samedi 27 avril, pour nous conformer à la décision de justice, nous tiendrons not

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :